Bannière site Stevius A.

Abonnez-vous à la Newsletter, si vous voulez savoir quand je publie une nouvelle histoire, sans avoir à passer par ma page facebook. Il n’y aura pas de harcèlement. Inscrivez juste votre mail en bas de cette page. Vérifiez vos spam pour la première.

ACID

ACID

T’avais tout compris, putain… Tu savais ! Tu savais pourquoi… Tu savais pourquoi ta vie, tes potes, ta famille… Tu les comprenais, tu les aimais, et tu savais pourquoi. T’avais compris la société, le monde… T’avais compris l’égoïsme, et le chacun pour soi. T’avais compris les gens bien, les gens brisés aussi, les gens pourquoi… Ils étaient pas là, mais tu étais avec eux, et tu leur dédicaçais ce moment… Toi, tu étais là, dans le ressenti, dans la communion totale avec l’air, les étoiles et tout ça…

La luciole en colère

La luciole en colère

On habitait une petite rue pavillonnaire, dans un petit village d’environ mille habitants. Les maisons se ressemblaient à peu près toutes, et semblaient avoir été chacune livrée avec un chien qui aboyait au portail. Mais nos voisins d’à côté, qui avaient le plus moche des chiens de la rue, avaient aussi une femme qui aboyait : Monique.

Les racketteurs

Les racketteurs

On était en CE2, classe commune avec celle du CE1. C’était la fin de la journée, et l’institutrice a fait une annonce assez bizarre :
– Silence tout le monde ! Ecoutez s’il vous plait. J’ai dit tout le monde !

La tarte à 10 francs

La tarte à 10 francs

— Tiens, voilà dix francs pour aller chercher du pain, et tu ramènes la monnaie, hein…
Comme s’il y avait besoin de le préciser. Et me voilà sautillant dans les rues du village en direction de la boulangerie, pour remplir ma mission.

Le gosse de Vientiane

Le gosse de Vientiane

C’était un l’an de grâce mille neuf cent je ne sais plus quoi, on s’en fout, quoique. Le Laos n’était pas encore une destination très prisée. Certaines zones étaient interdites, car encore en cours de déminage, mines anti-personnel obligent.