Bannière site Stevius A.

   Des histoires courtes, des tranches de vie, des anecdotes, des récits loufoques. Des parcours d’enfance, des aventures, des périples, des carnets de voyages pas très classiques en Inde, en Thaïlande, au Laos, en Espagne, en France… Une écriture pas trop policée, parfois écorchée. Bonne lecture.

« C’est délicieux à lire, rock’n’roll à souhait , et à pleurer de rire , dépaysant et plein d’émotions !  » Marinette.

  • Vous pouvez vous abonner à la newsletter en bas de chaque page.
  • La lecture est gratuite, mais les textes ne sont pas libres de droits : CopyrightDepot.com n°: 00070649-1

 

Les aventures d’un autre siècle

Image de la pochette de « Les aventures d’un autre siècle » est un recueil de 12 histoires qui se sont passées le siècle dernier (à part Zombie Festival). Ecrites en 2019, elles parlent des animaux de mon enfance, de périples en Espagne, de la musique et de mes années « punk », de voyages en Inde, en Thaïlande et au Laos. Elles ont une chronologie, mais peuvent aussi être lues dans le désordre. D’autres histoires vont bientôt s’y greffer… par Stevius A.

« Les aventures d’un autre siècle » est un recueil d’histoires qui se sont passées le siècle dernier (à part Zombie Festival). Elles parlent des animaux de mon enfance, de périples en Espagne, de la musique et de mes années « punk », de voyages en Inde, en Thaïlande et au Laos. Les 12 premières, écrites en 2019, sont dans un ordre chronologique, les suivantes se sont greffées à mesure de leur écriture.

Les inattendus

Image de la couverture de « Les inattendus », recueil d'histoires qui contient des tranches de vie et des textes plus ou moins étranges écrits entre 2018 et 2019, inspirés de situations saugrenues du quotidien ; une soupe à l’élastique, une chauve-souris, du krav-maga, un type dans la rue, un facteur, une torture au piment… par Stevius.A

« Les inattendus » contient des anecdotes et des histoires loufoques, écrites à partir de 2018, inspirées de situations saugrenues du quotidien : une soupe à l’élastique, une chauve-souris, du krav-maga, un type dans la rue, un facteur, une torture au piment…

Derniers Articles

Invasion passive

Invasion passive

Ça m’était déjà arrivé en cauchemar ; sous différentes formes. La plus fréquente étant celle où j’ai beau changer constamment de pièce dans une immense baraque, la personne que je ne veux absolument plus voir, arrive toujours à me retrouver. La baraque peut autant avoir la taille du monde que celle de l’univers, je peux changer autant de fois de pièces et courir aussi vite que je peux, au moment où je me sens enfin en sécurité, elle entre dans la pièce. J’appelle ça des cauchemars intrusifs, ou comment une personne indésirable arrive à m’atteindre dans mes refuges les plus intimes et les plus secrets, jusque dans mes rêves.

Il pleut

Il pleut

– Il pleut…
– Bergère ?
– Hein ? Non, pas du tout ! Il pleut…
– C’est normal, c’est l’hiver !
– Euh… non plus. Et je te signale qu’on est toujours en automne ! Il pleut…
– C’est la faute à Voltaire ?
– Y a aucun rapport, là !

Les nouveaux experts

Les nouveaux experts

C’est plus vivable ! Y en a trop et surtout, y en a partout ! Pire qu’une pandémie : un vrai fléau !
J’ai beau éviter les réseaux sociaux ou les masquer pour ne plus lire leurs délires qui m’empoisonnent les neurones, je ne peux plus faire un pas sans en croiser un. Je sature, j’horripile. L’horripilation n’étant en aucun cas une épilation de l’horreur, non ; c’est l’inverse. Les poils me poussent raides et drus à m’en éclater la peau. Des frissons me courent le long de l’échine puis se coincent dans les méninges, et ça commence à coûter cher en ostéopathie.